Parce qu’on peut faire dire mille choses différentes à une même image, Gil Blondel a décidé qu’il ne se priverait pas de ce plaisir. Sa joie ? Détourner de vieilles gravures en y ajoutant des textes surréalistes, absurdes et hilarants. Se faisant appeler unfauxgraphiste sur les réseaux sociaux,…