Après quinze ans d’absence, le parti communiste sera de nouveau représenté à la présidentielle de 2022 à travers son dirigeant Fabien Roussel, désigné dimanche pour acter la désunion de la gauche et insuffler de l’espoir à cette formation historique de ce camp.