A l’image de Yevgeny Markevich, 85 ans, des Ukrainiens vivent.toujours à proximité du lieu où s’est produite la catastrophe nucléaire. Une vie presque normale même si la zone est loin d’être totalement sûre.