Lors d’un vote solennel sans surprise, les seules voix de LaREM et de ses alliés ont suffi à faire adopter le texte controversé. Prochaine étape : le Sénat, où la droite promet déjà de le « rééquilibrer ».