Depuis la fermeture des universités, des étudiants ont établi leurs quartiers dans les aumôneries catholiques de Paris. Ces lieux de travail et de rencontres leur permettent de rompre leur isolement et de reprendre en main leur quotidien.