La Cour suprême américaine a levé samedi le dernier obstacle à l’extradition vers le Japon de deux Américains accusés d’avoir aidé l’ancien patron de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, à s’enfuir de Tokyo