Faux départ au procès inédit de Nicolas Sarkozy pour corruption dans l’affaire dite des « écoutes »: le tribunal a suspendu lundi l’audience jusqu’à jeudi, le temps de réaliser une expertise médicale d’un des trois prévenus, l’ex-haut magistrat Gilbert Azibert.