Affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé. Les Togolais ont sans doute oublié ce crime qui a anéanti les bonnes femmes et endeuillé des familles entières, subjugués qu’ils sont par les affres quotidiennes de la vie.