Il avait admis avoir été alerté en 2019 des accusations d’inceste visant Olivier Duhamel, ex-président de l’instance qui chapeautait l’insti