Malgré une « pause » due à la crise sanitaire, le soulèvement populaire ne fléchit pas. Le président Tebboune a libéré des détenus d’opinion et annoncé des élections législatives. Qu’est-ce que cela change pour le hirak ? Pour en débattre : Fatma Oussedik, sociologue à l’université d’Alger et…