«Nous ne pouvons pas ignorer le fait que la Turquie est un pays essentiel pour arrêter les flux de réfugiés illégaux vers l’Europe, et que par conséquent nous avons besoin de tels accords», a expliqué le MAE allemand.