Sécurité industrielle. Dix huit-mois après Lubrizol, un groupe de travail s’est réuni pour la première fois pour préparer la mise en place d’un institut sur le modèle de Fos-sur-Mer. Objectif : réclamer davantage de transparence aux industriels et à l’État.