Le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui, incarcéré dans l’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty, conteste devant la cour d’appel sa mise en examen pour « complicité », a-t-on appris dimanche auprès de son avocate, confirmant une information de Libération.