Le Rassemblement national a dénoncé dimanche une manoeuvre politique du pouvoir après la sortie dans le JDD d’un rapport de police synthétisant l’enquête qui vaut à Marine Le Pen d’être mise en examen depuis 2018 pour des soupçons d’emplois fictifs d’assistants d’eurodéputés RN.