Depuis 2010, le pays n’a plus accès aux marchés. Une situation qui devrait changer, selon le premier ministre Alexis Tsipras.