L’enquête sur l’attentat du commissariat se poursuit. Dimanche 25 avril au matin, le procureur du parquet antiterroriste a fait savoir que l’auteur de l’attaque s’était vraisemblablement radicalisé et qu’il présentait des troubles de personnalité.