Houda Kathem, 17 ans, attend anxieusement les commentaires concernant son premier roman, passé au grill des questions d’un club de lecture à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien où de jeunes auteurs donnent un souffle nouveau à la création littéraire locale.