Au camp de Hamdayit, dans l’est du Soudan, une masure en terre avec pour toit une bâche en plastique frappée du sigle de l’ONU est devenue la maison des sourires, des soupirs et des pleurs pour les réfugiés éthiopiens.Des larmes coulent sur les joues de Nassant Sio quand elle sort de la demeure….