Cet accrochage «est inacceptable. La faute vient plus de Lewis (Hamilton): c’est une action qui n’était pas nécessaire. Lewis a été trop agressif», a jugé le président non-exécutif de l’écurie Mercedes-AMG, le triple champion du monde autrichien Niki Lauda. Il a réagi après l’accrochage entre…