Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées à la mi-journée ce mercredi dans le centre de Rangoun, la capitale économique du pays, dans une ambiance électrique, alors que la répression a franchi un nouveau cap mardi