La police birmane a tiré samedi des balles en caoutchouc à Rangoun pour disperser des manifestants réclamant le retour de la démocratie, au lendemain d’une rupture spectaculaire de l’ambassadeur du pays à l’ONU avec la junte qui a pris le pouvoir.