Des pirates informatiques ont attaqué jeudi des sites internet gouvernementaux gérés par la junte en Birmanie, où le web est devenu un nouveau terrain d’affrontement entre les manifestants et l’armée qui a coupé l’accès à internet pour la quatrième nuit consécutive.