Multiplication des arrestations, nouvelle coupure internet: la junte continuait samedi à faire la sourde oreille aux condamnations internationales au lendemain de la mort d’une jeune épicière, première victime de la répression militaire devenue une icône pour les manifestants pro-démocratie.