Ainsi donc, les premiers à avoir fermé leurs portes seront les derniers à les rouvrir… Quinze mois durant, les patrons des établissements de nuit ont regardé la société se remettre en route, se reconfiner puis se déconfiner, sans jamais…