La fédération internationale de boxe (AIBA) est bien décidée à tourner le dos aux scandales qui ternissent son image depuis des années. En témoignent les engagements pris par son président, le Russe Umar Kremlev.