Les autorités tentent d’empêcher la tenue d’une rave party « pouvant regrouper plusieurs milliers de participants ».