L’ancien bras droit du chef de Debout la France, artisan de l’alliance avec le Front national en 2017, a filé chez les marinistes avec l’espoir d’organiser un rassemblement des «patriotes», avec les régionales et la présidentielle en ligne de mire.