Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Santiago du Chili, réclamant la démission du président conservateur Sebastian Piñera, dans un contexte de résurgence des protestations et des violents affrontements avec la police.