Dans un communiqué, la Commission européenne a annoncé vouloir la fin des moteurs essence et diesel à partir de 2035. L’électrification du parc automobile pourrait coûter 100.000 emplois d’ici 2035 dans le secteur de la métallurgie.