La France souhaite utiliser sous licence les technologies cloud de Microsoft, de Google et d’autres acteurs américains, pour permettre l’émergence sur son territoire d’une offre protégée des lois extra-territoriales américaines.
L’article Cloud: comment la France veut s’émanciper des géants…