« Heureux d’être +au+ Mexique! » Sur le papier, le programme a tout d’une visite officielle. Mais sur le papier seulement: cloué à Washington par la pandémie, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, dont la principale mission serait de parcourir le monde, a inventé vendredi le « voyage virtuel ».