Dans un entretien au « Monde », Silyane Larcher, chargée de recherches en sciences politiques au CNRS, analyse comment les abolitionnistes ont réussi à exclure l’esclave de la notion de propriété légitime.