Un collectif de six associations, dont Amnesty International et Human Rights Watch, saisit jeudi la justice à travers une action de groupe inédite en France pour enjoindre l’Etat à cesser les « contrôles d’identités discriminatoires » par la police.