Le leader nord-coréen Kim Jong Un a limogé plusieurs hauts responsables qu’il a accusés d’être responsables d’un « grave incident » lié à la pandémie de Covid-19, dont Pyongyang n’a jusqu’à présent pas reconnu la présence sur son territoire.