Il y a un an, le secteur aéronautique pensait continuer à produire toujours plus d’avions, mais le Covid-19 a ébranlé la filière, mise sous perfusion par l’État pour limiter les suppressions d’emplois et lui permettre de rebondir