L’AP-HP juge l’épidémie «mal contrôlée par les mesures actuelles», selon le directeur médical de crise. Bruno Riou s’est exprimé vendredi 5 février, regrettant qu’un confinement n’ait pas été annoncé.