Il a littéralement changé nos vies : le coronavirus a modifié nos habitudes et de nos modes de fonctionnement. A tel point qu’un an après le début du premier confinement, certains gestes ou certaines activités nous paraissent appartenir au monde d’avant.