Sous la pression de l’opinion publique et de divers lobbys, les deux voisins européens desserrent l’étau en dépit d’un taux élevé de circulation du virus.