Le pays a enregistré, mardi, son pire bilan quotidien avec 2 841 morts en vingt-quatre heures. L’épidémie semble hors de contrôle alors qu’un nouveau ministre de la santé a été nommé par Jair Bolsonaro.