L’institution critique notamment le « décrochage » du nombre de lits disponibles en réanimation et appelle à en repenser le financement.