ÉDITORIAL. Entre autres conséquences, la pandémie a gelé les réformes prévues par Emmanuel Macron et son gouvernement. Elle a aussi anesthésié le débat public sur la plupart des décisions économiques et sociales.