Le manque d’accès aux vaccins en Afrique est « inacceptable », a affirmé le n°2 de la Banque mondiale, Axel van Trotsenburg, mercredi, à la veille d’une réunion à Abidjan pour définir le futur soutien financier de l’institution aux pays du continent.