Cette mesure, prise face à une augmentation des hospitalisations, s’applique aussi aux autres fédérations sportives, explique la Fédération française de football.