Dans un scénario post-Covid où 41 % des entreprises passeraient à deux jours de télétravail par semaine, le gain de surface envisagé serait de 27 % dans les 10 prochaines années en Île-de-France