Médecins et épidémiologistes l’affirment, même dans les régions où les mesures ont été durcies, il n’y aura pas d’impact sur les hospitalisa