La crise sanitaire a instauré de nouveaux usages des villes, qui devront à terme les prendre en compte pour mieux se réorganiser.