Les dirigeants européens ont entamé jeudi un sommet virtuel pour tenter d’afficher un front commun face à la menace des variants du coronavirus, en dépit de restrictions de circulation non coordonnées et de vives divergences sur le futur « passeport vaccinal ».