Un dispositif d’arrêt de travail dérogatoire a été mis en place pour les personnes présentant des symptômes du coronavirus. En trois semaines, l’Assurance maladie a reçu 65.000 demandes, un chiffre peu élevé qui témoigne que les abus sont peu nombreux.