A Manaus, métropole de l’Amazonie brésilienne terrassée par le Covid-19, les malades ont été tellement nombreux que l’oxygène est devenue une denrée rare disputée au marché noir.