Un Belge conu pour ses opinions d’extrême droite, Luc Michel, a fait cette semaine son apparition à Bujumbura comme « conseiller politique » du président Pierre Nkurunziza, en suggérant au pouvoir de ne pas « aller à Arusha », en Tanzanie, pour la reprise…